Le rappeur Kaaris visé par une enquête après une plainte pour violences de son ex-compagne

L'avocat du rappeur a formellement contesté les accusations. Le parquet a tenu à préciser ne pas avoir encore "qualifié les faits".


De nouveaux ennuis pour Kaaris. Une enquête préliminaire visant le rappeur a été ouverte vendredi 15 juillet, après une plainte pour violences volontaires aggravées déposée par son ex-compagne, a annoncé le parquet d'Evry à l'AFP, confirmant une information du journal LE Parisien.

L'avocat du rappeur, Me Yassine Maharsi il a formellement contesté les accusations dans Le Parisien, annonçant son intention de porter plainte pour dénonciation calomnieuse pour son client. Le parquet a tenu à préciser ne pas avoir encore "qualifié les faits", rappelant qu'il appartient à l'enquête de "vérifier les éléments qui existent et d'y donner suite ou pas".

Linda P., qui a un enfant avec Kaaris (Okou Gnakouri de son vrai nom), dénonce des faits datant du 19 janvier 2021. Dans sa plainte déposée le 7 juillet et consultée par l'AFP, elle fait état d'un "comportement fuyant" soudain et sans explication de la part de Kaaris, provoquant un "profond traumatisme" chez leur enfant.

Coups de pieds, coups de poings et ongles arrachés

Face à cette absence inexpliquée, elle aurait tenté "de reprendre contact" avec Kaaris, dit l'un de ses conseils Me Adrien Gabeaud, et aurait découvert que le rappeur avait acquis "une nouvelle résidence" à Linas (Essonne) au sud de Paris. Elle s'y rend le 19 janvier 2021 et "retrouve au lit" Kaaris, avec une autre femme, poursuit son conseil, qui la défend aux côtés de Me Sema Akman.

Là, Kaaris est accusé d'avoir violenté Linda P. dans le garage de sa maison, en lui assénant coups de pieds et coups de poings tout en lui arrachant les ongles, dénonce la plainte, qui précise que Linda P. a eu besoin de "béquilles et d'une botte de maintien pendant deux semaines". La plainte vise également la femme avec laquelle Kaaris se trouvait le jour de l'agression alléguée, pour non-assistance à personne en danger.



Le rappeur de Sevran (Seine-Saint-Denis), actuellement âgé de 40 ans et qui a connu le succès avec la sortie de son album Or Noir en 2013, a été condamné en octobre 2018 à 18 mois de prison avec sursis pour une bagarre qui l'avait opposé à son rival Booba à l'aéroport d'Orly.

0 vue0 commentaire